Liens : Rechercher une victime des persécutions nazis

Partagez cet article

Base de données centrale des noms des victimes de la SHOAH (Yad Vashem)
Yad Vashem, avec ses partenaires, a recueilli et enregistré les noms et les détails biographiques de millions de victimes des persécutions systématiques anti-juives menées pendant la Shoah. Quatre millions huit cent mille des six millions de Juifs assassinés par les nazis et leurs complices sont commémorés ici. Cette base de données comprend des informations concernant les victimes de la Shoah, ceux qui ont été assassinés et certains dont le sort n’a pas encore été déterminé.


Arolsen Archives
Les Arolsen Archives mettent en ligne un nombre toujours croissant de documents provenant de son fonds. Chacun – qu’il soit universitaire, parent d’une victime de persécutions nazies, responsable de projets pédagogiques, ou toute autre personne intéressée – peut, où qu’il se trouve, effectuer aisément des recherches.
Les principaux thèmes des archives en ligne sont :

  • Les personnes déplacées : un fonds aisément consultable de documents relatifs à la période de l’après-guerre, parmi lesquels, notamment, des questionnaires provenant de l’Organisation internationale pour les réfugiés (OIR) souvent accompagnés de photographies.
  • Les camps de concentration, les ghettos, et les centres de détention nazis : le fonds, constitué de documents personnels de prisonniers, est particulièrement complet pour les camps de concentration de Dachau et de Buchenwald. Parmi les documents figurent également des listes de transport et des listes de prisonniers provenant des différents camps.
  • Les fonds spéciaux : ils comportent, par exemple, des photos de tous les effets personnels.

Fondation pour la mémoire de la déportation (bddm)
La base de données recense les noms de 89390 déportés présentés à l’intérieur de 363 listes de départs en déportation. Parmi eux, 88597 sont arrêtés par mesure de répression et 793 relèvent de cas de persécution. Environ 10% sont des femmes et près de 40% meurent en déportation alors que le devenir est connu pour 93% des déportés recensés.

La base de données comporte les informations suivantes :
matricule au premier camp ou date de déportation
nom
prénom
date de naissance
lieu de naissance
nationalité
parcours de déportation
situation (disparu, décédé, libéré, rentré ou non connu)
date de libération ou de décès
lieu de libération ou de décès
observations diverses (« NN », gazé, nom d’emprunt…)


Mémorial de la Shoah
Faire une recherche : personnes, documents, photos, films, ouvrages, affiches… et préparer sa visite au centre de documentation du Mémorial



Retrouver la trace d’une victime de la Shoah
À l’occasion de la journée internationale de l’Holocauste et des 75 ans de la libération du camp d’extermination d’Auschwitz, Geneanet revient sur les principales ressources pour retracer le parcours d’une personne déportée.



Base des déportés 1939-1945
Auschwitz

Cette base de données regroupe 91011 personnes mortes en déportation, et qui ont été déportées à partir de la France.
Elle comprend les personnes déportées du fait de leur appartenance ethnique, religieuse ou politique, celles déportées pour faits de résistance.
Les sources utilisées pour la construction de cette base de données sont diverses; la principale source étant toutefois les listes publiées au Journal Officiel


Le Mémorial de la Déportation des Juifs de France
Searching the Memorial to the Jews Deported from France in One Step.


Prisonniers et déportés d’Auschwitz-Birkenau
Cette base de données provient d’un long travail de récolte et de compilation des collections de documents provenant de l’administration SS du complexe de camps. Ce travail, commencé en 1991 par le musée d’Auschwitz-Birkenau, permet aujourd’hui d’accéder à plus de 440 000 entrées nominatives. Un recensement exhaustif de toutes les victimes de Auschwitz est impossible, car de très nombreux documents ont été détruits par les SS avant la libération des camps. Cette base de données constitue néanmoins un outil majeur de la connaissance et de la mémoire de l’extermination des Juifs d’Europe.


Archives de l’American Jewish Joint Distribution Committee
Les bases de données de l’American Jewish Joint Distribution Committee (JDC) sont diverses : photographies, films et audios, textes ou encore artefacts. La base de données nominative (JDC Names Index) contient plus de 500 000 noms de personnes ayant eu recours à ses services durant la période de l’extermination et après la Seconde Guerre mondiale, dans quatorze pays différents.


Maitron: Les fusillés 1940 – 1944
Le site « Fusillés 1940-1944 » comprend pour le moment plus de 25 000 entrées. Il reprend, dans une version souvent enrichie et corrigée, les 4300 biographies publiées par les Éditions de l’Atelier dans le Dictionnaire des fusillés et exécutés par condamnation et comme otages (1940-1944) aujourd’hui épuisé. S’y ajoutent les exécutés sommaires, les massacrés sur le territoire français, y compris l’Alsace-Moselle, les morts en action.


Mort en déportation
(multi-recherche)












// Lieux de mémoire, amicales, associations, fédérations et fondations

1. Camps de concentration, d’extermination et centres d’ « euthanasie »

Aurigny
Page d’information d’un particulier

Auschwitz
Mémorial et musée d’Auschwitz-Birkenau (pages en anglais et en polonais)
Fondation Auschwitz – Mémoire d’Auschwitz – Bruxelles
Union des déportés d’Auschwitz – Paris
Mémoire vive des convois des 45000 et 31000 d’Auschwitz-Birkenau – Montreuil

Belzec
Mémorial de Belzec (pages en anglais)

Bergen-Belsen
Gedenkstätte Bergen-Belsen (pages en allemand et en anglais)

Bernburg
Gedenkstätte für Opfer der NS-„Euthanasie“ Bernburg – Mémorial pour les victimes de l’ « euthanasie » national-socialiste à Bernburg (pages en allemand)

Blechhammer
Page d’information de JewishGen, affilié au Museum Jewish Heritage (Musée du patrimoine juif)

Brandebourg-sur-Havel
Gedenkstätten Brandenburg/Havel – Mémorial pour les victimes de l’ « euthanasie » national-socialiste à Brandebourg-sur-Havel (pages en allemand)

Buchenwald et Kommandos
Gedenkstätte Buchenwald (Mémorial de Buchenwald)
Association Française Buchenwald Dora et Kommandos – Montreuil

Chelmno
Museum of the former extermination camp in Chelmno – site du musée de l’ancien camp d’extermination de Chelmno (pages en anglais)
Camp d’extermination de Chelmno – page d’information de JewishGen affilié au Museum Jewish Heritage (Musée du patrimoine juif)

Dachau
Gedenkstätte Dachau
Comité International de Dachau

Dora (Kommando de Buchenwald puis camp autonome)
Gedenkstätte Mittelbau-Dora
Comission Dora-Ellrich

Esterwegen
Strafgefangenenlager Esterwegen – page d’information de JewishGen affilié au Museum Jewish Heritage (Musée du patrimoine juif)

Flossenbürg
Gedenkstätte Flossenbürg

Grafeneck
Gedenkstätte Grafeneck e.V. – Mémorial pour les victimes de l’ « euthanasie » national-socialiste à Grafeneck (pages en allemand)

Gross-Rosen
Musée de Gross-Rosen à Rogoźnica (pages en allemand, anglais et en polonais)

Gusen (Kommando du camp de Mauthausen)
KZ-Gedenkstätte Gusen
Heimatpflegeverein St. Georgen/Gusen – comité mémorial de Gusen (pages en anglais)

Hadamar
Gedenkstätte Hadamar – Mémorial pour les victimes de l’ « euthanasie » national-socialiste à Hadamar (pages en allemand et en anglais)

Hartheim
Lern- und Gedenkort Schloss Hartheim – Mémorial pour les victimes de l’ « euthanasie » national-socialiste à Hartheim) (pages en allemand et en anglais)

Hinzert
Gedenkstätte SS Sonderlager / KZ Hinzert (Mémorial de Hinzert) (pages en allemand et en anglais, information en français à télécharger)

Kovno (Kaunas) – Reval (Tallin)
Le convoi n°73

Lichtenburg-Prettin
Gedenkstätte Lichtenburg-Prettin (Mémorial de Lichtenburg-Prettin)

Majdanek
Musée de Majdanek (pages en anglais et polonais)

Mauthausen
Gedenkstätte Mauthausen (Mémorial de Mauthausen) (pages en allemand et anglais)
Amicale de Mauthausen – Paris

Moringen
Gedenkstätte Moringen (Mémorial de Moringen)

Natzweiler-Struthof
Centre européen du résistant déporté – Natzwiller, France
Gedenkstätte Neckarelz (Mémorial de Neckarelz) (site en allemand)
Amicale de Natzweiler-Struthof Luxembourg

NeuengammeMémorial de Neuengamme
Amicale de Neuengamme et de ses Kommandos – La Rochelle, France

Oranienburg-Sachsenhausen
Gedenkstätte Sachsenhausen (pages en allemand et en anglais)Amicale des déportés et familles du camp de concentration d’Oranienburg-Sachsenhausen et ses kommandos – France

Pirna-Sonnenstein
Gedenkstätte Pirna-Sonnenstein (Mémorial pour les victimes de l’ »euthanasie » national-socialiste à Pirna-Sonnenstein) (pages en allemand et anglais)

Ravensbrück
Gedenkstätte Ravensbrück (Mémorial de Ravensbrück) (site en allemand, en anglais et quelques informations en français)

Sandbostel
Gedenkstätte Sandbostel (Mémorial de Sandbostel) (pages en allemand)

Sonnenburg-Słońsk
Association berlinoise des persécutés du régime nazi (pages en allemand)

Thil (Kommando du camp de Struthof)
Association pour la Mémoire et la Reconnaissance du Camp de Concentration Thil-Longwy – Thil, France

Vught (Pays-Bas)
Mémorial de Vught (pages en néerlandais, quelques informations en français)

2. Camps d’internement et de représailles en France et à l’étranger

Compiègne-Royallieu
Mémorial de l’internement et de la déportation – Camp de Royallieu

Drancy
Conservatoire Historique du camp de Drancy
Mémorial de la Shoah – Drancy

Camp de Gurs
Amicale du camp de Gurs
Site associatif

Camp des Mazures
Blog sur le « Judenlager » des Mazures (Ardennes)

Prison d’Eysses
Association nationale pour la mémoire des résistants et patriotes emprisonnés à Eysses

Rawa-Ruska
Association « Ceux de Rawa-Ruska »

Rivesaltes
Mémorial du Camp de Rivesaltes

3. Organismes pérennisant l’histoire et la mémoire de la déportation

Fédérations
Fédération Nationale des Déportés et Internés Résistants et Patriotes (FNDIRP) – France
Union Nationale des Association de Déportés Internés et Familles de disparus | Fédération Nationale des Déportés et Internés de la Résistance (UNADIF-FNDIR) – France

Fondations
Fondation pour la Mémoire de la Shoah – France
The Jewish Foundation for the righteous (pages en anglais) – New York
USC Shoah Foundation – South Carolina

Associations
Amis de la Fondation pour la mémoire de la déportation (AFMD)
AFMD de l’Allier
Blog de l’AFMD des Ardennes
Association pour la Conservation de la Mémoire de la Moselle en 1939/45Comité du Mémorial de Nanteuil-Saâcy
Associazione nazionale ex deportati nei campi nazisti (ANED) – association nationale des anciens déportés politiques des camps d’extermination nazis (pages en italien et anglais) – Italy
Association Civile Homosexuelle du Devoir de Mémoire
Souviens-toi – site mémoire des déportés politiques de la Seconde Guerre mondialeAFMD de Paris – site consacré au retour des déportés à l’Hôtel Lutetiawww.convoi77.org  – association « Familles et Amis des Déportés du Convoi 77 »Union des déportés d’Auschwitz  site mémoire des déportations, 1939-1945, témoignages

Amicales
Amicale des anciens des services spéciaux de la Défense Nationale
Amicale des Déportés Tatoués du 27 avril 1944
Amicale du Train Fantôme

// Musées et autres mémoriaux

1. En France

Musées de la Résistance et de la Déportation
En Ardèche
En Haut-Garonne
A Besançon
De l’Isère
De Picardie
De la Mayenne
Musée de la Résistance en Drôme et de la Déportation – Musée de Romans
Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon
Le Centre Régional « Résistance & Liberté » (Thouars)
La Coupole – Centre d’Histoire et de Mémoire du Pas-de-Calais
Musée de l’Ordre de la Libération

Mémoriaux
Mémorial de l’Alsace Moselle, Mémorial de Schirmeck
Mémorial de l’ancienne gare de déportation de Bobigny
Mémorial de Caen
Le Musée-mémorial des enfants d’Izieu
Centre de la mémoire Oradour-sur-Glane, village martyr
Mémorial de la Résistance et de la Déportation de la Loire
Mémorial de la Shoah – Centre de Documentation Juive Contemporaine (CDJC) à Paris

2. A l’étranger

En Allemagne
Gedenkstättenforum (pages en allemand)
Jüdisches Museum Berlin (Musée juif de Berlin) (pages en allemand, quelques informations en français)
NS-Gedenkstätten und Dokumentationszentren in der Bundesrepublik Deutschland (Mémoriaux et centres de documentation en Allemagne) (pages en allemand)
Erinnerungsort – Topf & Söhne – Die Ofenbauer von Auschwitz  (pages en allemand et anglais)
Gedenkstätte ROTER OCHSE Halle (Saale) (Mémorial Roter Ochse (Justice sous le National-socialisme) (pages en allemand)

Aux Etats-Unis
The Florida Holocaust Museum (pages en anglais)
Holocaust Memorial Center West Bloomfield (pages en anglais)
Holocaust Museum Houston (pages en anglais)
Museum of Jewish Heritage (pages en anglais)
Simon Wiesenthal Center – Museum of Tolerance (pages en anglais)
United States Holocaust Memorial Museum (pages en anglais, quelques informations en français)
Virginia Holocaust Museum (pages en anglais)

Dans le reste du monde
Mémorial de Breendonk (Belgique)
Jasenovac Memorial (mémorial de Jasenovac – Croatie) (pages en anglais et en croate)
Ghetto Fighters’ House (Israël) (pages en anglais et en hébreux)
Yad Vashem (Israël) (pages en anglais, arabe, espagnol, hébreux, persan, allemand et russe)

// Bibliothèques, Archives, Centres de recherches, Ouvrages et travaux universitaires

1. Bibliothèques, Archives et Centre de Recherche

En France
Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) à Nanterre
Centre de Documentation Juive Contemporaine (CDJC) à Paris
Centre d’Etudes « René-Nodot »
Centre d’Etudes et de Recherche sur les Camps d’Internement dans le Loiret et de la Déportation Juive (CERCIL)
Institut français de l’éducation Mémoire et Histoire
Mémoires vivantes de la Shoah
Bibliothèque numérique de l’Université de Strasbourg: « De l’Université aux Camps de Concentration: Témoignages Strasbourgeois »

En Allemagne
Dokumentation Obersalzberg (pages en allemand, en anglais, en espagnol, en français, en italien, en néerlandais, en russe et en tchèque)
Fritz Bauer Institut (pages en allemand)
Institut für Zeitgeschichte (Munich) (pages en allemand)
ITS – Service International de Recherches, Bad Arolsen (pages en allemand, en anglais,en russe et en polonais)
Stiftung Topographie des Terrors (pages en allemand et en anglais)
Studienkreis deutscher Widerstand 1933-1945 (pages en allemand)

Dans le reste du monde
Institute of Contemporary History and Wiener Library à Londres (Angleterre) (pages en anglais)
Groupe de recherche KZ memoria scripta de l’Université de Salzbourg
Vancouver Holocaust Education Centre (Centre de formation sur l’Holocauste, Vancouver – Canada) (pages en anglais)
Yad Vashem (Israël) (pages en anglais, arabe, espagnol, hébreux, persan, allemand et russe)
Centro Di Documentazione Ebraica Contemporanea (Italie) (pages en anglais et italien)
Leo Baeck Institute New York (USA) (pages en anglais et en allemand)
Tauber Holocaust Library and Education Program (USA) (pages en anglais)
Territoires de la Mémoire (Belgique)
Fondazione Memoria della Deportazione (Italie)
European Holocaust Research Infrastructure (Pays-bas) (pages en anglais)

2. Etudes et travaux universitaires

Le régime de Vichy, le travail forcé – recherches de Peter Gaida
L’espoir français, par Jean Geiger
Thèse d’histoire de Denis Peschanski consacrée aux camp français d’internement 1938-1946

Thèse de Thomas Fontaine : « Déporter. Politiques de déportation et répression en France occupée 1940-1944
Base de données : EGO 39-45 – Écrits de Guerre et d’Occupation (1939-1945)
Autour de l’exposition « Les robes grises » , Interview de Marie-José Chombart de Lauwe (deportée à Ravensbrück) par Claire Audhuy
Les condamnées des Sections Spéciales, incarcérées à Rennes et déportées en 1944 (CRDP de Bretagne)
Histoire et mémoire des persécutions contre les Juifs de Vire
Mémoire Net – mémoire locale et Seconde Guerre mondiale (région Rhône-Alpes)
Immigrés de force – les travailleurs indochinois pendant la Seconde Guerre mondiale
Ressources documentaires sur le génocide nazi et sa négation

3 articles relatifs au séjour de rescapées de Ravensbrück en Suisse, publié dans la revue « Notre Histoire »:
Des rescapées françaises retrouvent le goût de la vie en Suisse romande
La géographie du rétablissement
Le chemin du retour de Ravensbrück

// Autres acteurs de l’histoire et de la mémoire de la déportation

Aktion Sühnezeichen Friedensdienste (ASF) – L’Action Signe de Réconciliation : Services pour la paix (pages en allemand et anglais) – Allemagne
Éditions Tirésias – (ouvrages consacrés à la résistance et à la déportation)
The International Commission for the Evaluation of the Crimes of the Nazi and Soviet Occupation Regimes in Lithuania  (pages en anglais et lituanien)
Österreichischer Auslandsdients – Le service autrichien du travail de mémoire (pages en allemand et anglais)
La mémoire en marche
Ciné Histoire (mémoire des conflits du XXème siècle)
Stolpersteine – projet allemand consacré à la mémoire de victimes du national-socialisme (pages en allemand anglais) – Allemagne
Les sons de Rachid Sadoui – témoignage de Gisèle Guillemot, résistante déportée
Florentine et Jean Sueur – site consacré à Florentine et Jean Sueur, résistants déportésAssociation Germaine Tillion
Association Germaine Tillion sur YouTube
Témoignage de M. Maurice Ballet – ancien déporté à Buchenwald et Sachsenhausen; enregistré et interviewé par Nathalie Schmitt (collège de St. Pierre d’Oléron)Témoignage de M. Joseph Weismann – ancien déporté, arrêté lors de la rafle de Vel d’Hiv; témoignage enregistré au Collège Saint-Joseph du Mans (Témoignage)Témoignage de M. Joseph Weismann – ancien déporté, arrêté lors de la rafle de Vel d’Hiv; témoignage enregistré au Collège Saint-Joseph du Mans (Questions)Association Amitié judéo-lacaunaise – Lacaune, lieu d’assignation à résidence de Juifs de FranceWebdoc-Devoir de mémoire – Interview de André Bessière; résistant et déporte (Conseil général de l’Herault)Association Raymond Levasseur – journal d’un déportéMatricule 35494, Mémoire et Responsabilités – un blog réalisé par le lycée « La Prat’s» – Cluny
georgesfourneret.fr – site consacré à Georges Fourneret, résistant déporté
Correspondance de Jacqueline Rameil à Madeleine Marijon 1940-1944 – blog présentant la correspondance entre Madeleine Marijon et Jacqueline Rameil, ancienne déportée à Ravensbrück et secrétaire de Pierre Brossolette avant-guerre 

en allemand, auf Deutsch:
https://fondationdeportation.wordpress.com/liens-utiles/zum-gedenken-an-die-opfer-des-naziregimes-partner

Source : https://fondationmemoiredeportation.com/